Pharmacopée Classique Chinoise

NB: Un moratoire visant l'utilisation des herbes par les acupuncteurs est en place. Ce service n'est donc pas disponible jusqu'a nouvel ordre.

Jing Fang

La pharmacopée classique chinoise est principalement à base de plantes, mais certaines préparations contiennent des minéraux ou des produits d'origine animale. elles peuvent être conditionnées principalement sous forme de décoctions mais aussi de poudres, de pillules, ou de teintures.

La médecine chinoise voit la maladie à travers différentes lentilles. Parmi celles-ci se trouve la méthode du « diagnostic des six syndromes ».

Cette méthode a été développée par l'ancien médecin Zhang Zhong Jing, et reste un joyau de la pensée médicale chinoise.

Lorsque la « Médecine Traditionnelle Chinoise » a été systématisée pour la première fois dans les années 1950 sous le président Mao, elle s'est éloignée des écoles classiques de la pensée médicale chinoise. Le nouveau modèle de MTC ne représente pas la meilleure compréhension de la médecine chinoise classique. Ainsi, il est intéressant pour tout praticien de revenir sur ces écrits originaux, et en particulier le système de médecine dénommé JING FANG.

Le diagnostic de JING FANG est basé sur trois principes trouvés dans le Shang Han Za Bing Lun, la différenciation du syndrome en huit principes (BA GANG), l'identification des six syndromes (LIU JING BIAN ZHENG) et l'identification du modèle de formule ( FANG ZHENG). Ces trois méthodes incarnent l'approche classique du Shang Han Za Bing Lun et peuvent être utilisées pour diagnostiquer et traiter n'importe quelle maladie.

En utilisant la pensée classique, on identifie d'abord le type et la localisation de la maladie à travers la théorie des « huit principes ». On doit déterminer s'il s'agit d'une maladie chaude ou froide, interne ou externe, d'un schéma excessif ou de déficit, Yin ou Yang. Deuxièmement, il faut identifier quel(s) couche(s) sont affectés selon l'« identification de modèle à six couches ». Cela nous mènera directement au « modèle de formule » et nous guidera vers la formule appropriée. Enfin nous pourrons apporter des modifications aux ingrédients et aux dosages en fonction des symptômes.

Il est important de réaliser que le « diagnostic des six syndromes » explique la localisation de la maladie et n'a aucun rapport avec la localisation des méridiens d'acupuncture.